Emploi

L’Industrie 4.0 : Risques, opportunités et impacts

L'Industrie 4.0 : Risques, opportunités et impacts

L’intermédiaire en Bourse MAC SA vient de publier son Billet économique intitulé « La quatrième révolution industrielle : L’industrie 4.0 ». Elaboré par le Professeur en Sciences Economiques M. Ghazi BOULILA, l’objet de ce billet économique est de sensibiliser les lecteurs à la rapidité de la révolution technologique à travers la présentation des principales idées de l’ouvrage de Klaus Schwab tout en analysant les risques, les opportunités et les impacts sur les pays développés et en développement. La publication de l’ouvrage de Klaus Schwab en 2016 et traduit par la suite en langue française en 2017 intitulé «The Fourth Industrial Revolution» a fait l’objet de vives discussions entre les scientifiques, les industriels et les décideurs. Selon les experts, cette quatrième révolution va bouleverser notre mode de vie grâce à la robotique, l’intelligence artificielle et l’internet des objets connectés. Les nouvelles connaissances vont parvenir à inventer de nouvelles technologies qui font fusionner plusieurs branches de la science telle que les sciences physique, mathématique, numérique et biologique. […]

Article © ilboursa.com – Publié le 12/03/18
Photo © ilboursa.com

Google+
Linkedin
Viadeo

Quel avenir pour le travail dans l’usine du futur ?

Quel avenir pour le travail dans l’usine du futur ?

Ce qui caractérise l’usine du futur, c’est l’irruption du numérique à toutes les étapes de la production, avec à la clé la possibilité de disposer de machines interconnectées, et de ce fait capables de communiquer entre elles dans un langage commun. Il en résulte une production toujours plus performante, proche du « zéro défaut », mais également beaucoup plus flexible, permettant à tout moment d’ajuster les flux de façon à apporter une réponse individualisée aux attentes de la clientèle. Dans l’industrie automobile par exemple, il s’agit de fabriquer le véhicule une fois enregistrées les options choisies par le client, sans que cela ait pour effet d’allonger les délais de livraison. On parle d’ailleurs à ce propos de « personnification de masse » pour désigner cette capacité à apporter une réponse sur mesure, tout en conservant l’efficacité et la performance de la production de masse. Dans un environnement plus fluide, où l’information circule plus vite et un peu partout, la direction n’a plus l’apanage d’une information essentiellement descendante. […]

Article © pole-emploi.org – Publié le 21/06/2018
Photo © @Studio-Falour

Google+
Linkedin
Viadeo

Dirigeants, managers, RH, il est temps d’inviter la robotisation à la table des négociations collectives

Dirigeants, managers, RH, il est temps d’inviter la robotisation à la table des négociations collectives

Myriam Delawari-de Gaudusson, avocate associée, De Gaulle Fleurance & Associés, et Rand Hindi, fondateur et CEO de Spins, expliquent pourquoi il est grand temps, pour les RH, dirigeants d’entreprises et partenaires sociaux, de se pencher sur les conséquences de la robotisation. Indéniablement créatrice de valeur, l’aide automatisée des robots est appréciée dans la réalisation de tâches fatigantes ou fastidieuses. Toutefois, les progrès fulgurants des outils numérisés, qui s’accélèrent grâce à l’intelligence artificielle, sont en passe de révolutionner tous les métiers et donc les compétences associées. Cette révolution de la force de travail, qui éliminera naturellement les opérateurs les plus à risques, a un coupable idéal : le robot. Ses capacités motrices et analytiques démultipliées rendent évident le recours à ses services plus performants que ceux des humains. Comment amorcer une maîtrise de cette révolution du travail qui risque d’impacter lourdement la population active, encore bien mal préparée ? […]

Article © usinenouvelle.com – Publié le 30/06/2018
Photo © Pascal Guittet – L’Usine Nouvelle

Google+
Linkedin
Viadeo

S’orienter vers les métiers de l’industrie du futur

S’orienter vers les métiers de l’industrie du futur

L’industrie du futur ou industrie 4.0 est un concept qui a pour objectif de conserver et de développer une activité industrielle forte, innovante et créatrice d’emploi. Dans notre région, ce concept est porté depuis une trentaine d’années par l’AIP Primeca au sein de l’Institut national des sciences appliquées de Lyon (Insa), en partenariat avec l’Union des industries et métiers de la métallurgie, la Région et l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa). Ces organismes ont ainsi mis en œuvre des ateliers “découvertes” de six heures afin de faire entrevoir à de futurs candidats stagiaires, les métiers de l’automatisation, de la conception, du numérique, tout ce qui touche à la 3D, l’intelligence à travers les objets. Les personnes intéressées intègrent ensuite la Pépinière de l’industrie du futur, à l’AFPA de Vénissieux. Au programme, 350 heures de formation avec 100 heures pour chaque thématique (conception, automatisation et robotique) et 50 autres pour la réalisation d’un projet. […]

Article © leprogres.fr – Publié le 25/05/2018
Photo © AFPA

Google+
Linkedin
Viadeo

Le Virage 4.0 de Fruit d’or : «c’est avec du recul qu’on voit qu’on a avancé»

Le Virage 4.0 de Fruit d’or : «c’est avec du recul qu’on voit qu’on a avancé»

La géante Fruit d’or est l’une des rares au Centre-du-Québec à avoir entrepris le virage numérique visant à devenir une industrie 4.0, un concept qui reste à démystifier auprès des entreprises manufacturières. Qui leur fait peur, a-t-on observé. Et c’est pour cette raison que l’association de manufacturiers STIQ et le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MÉSI) y ont convié une trentaine de représentants de PME manufacturières les invitant à visiter ses installations. La matinée s’est amorcée avec une présentation d’un peu plus d’une heure de la vice-présidente exploitation, Stéphanie Chagnon. Le président de Fruit d’or, Martin Le Moine était également présent dans l’assistance, intervenant occasionnellement pour répondre à certaines questions et fournir des explications. Il semble que d’entreprendre le virage numérique ne se fait pas en criant «4.0». Les premiers pas sont excitants, a-t-il dit. […]

Article © Hélène Ruel – lanouvelle.net – Publié le 23/05/2018
Photo © lanouvelle.net

Google+
Linkedin
Viadeo