Trop peu d'équipementiers français arborent l'étendard du 4.0 au salon Sepem

Pas facile d’acheter des solutions 4.0 made in France au Sepem, le salon dédié aux équipements et services industriels qui se tient à Rouen du 30 janvier au 1er février. La grande majorité de fournisseurs de solutions et services pour l’ »usine du futur » présents sont allemands. Parmi eux, les incoutournables Kuka et Bosch, mais aussi des entreprises de taille moyenne comme Wermar, spécialiste de la supervision intelligente et de la signalisation qui réalise 44 millions d’euros de chiffre d’affaires. « Notre chiffre d’affaire est en très forte progression depuis un an et demi, d’environ 20 %, en particulier grâce au mouvement usine 4.0 », assure David Deferer, commercial de la filiale France de l’entreprise. L’ industrie 4.0, un argument de vente Si les stands des industriels allemands revendiquent leur aspect industrie 4.0, mis en avant comme un argument marketing, c’est beaucoup moins le cas chez les français. […]

Article © Marine Protais – usinenouvelle.com – Publié le 31/01/2018
Photo © Marine Protais