Constructeurs

Rockwell Automation simplifie l’Analytics

Rockwell Automation simplifie l’Analytics

Donner naissance à l’entreprise connectée… Les entreprises industrielles doivent être en mesure d’identifier rapidement des moyens leur permettant de raccourcir les délais de production et de maximiser leur chiffre d’affaires. Bénéficier d’une bonne visibilité sur les opérations et les capacités de production permet de prendre de meilleures décisions. Cela implique souvent des projets informatiques chronophages et nécessite des compétences hautement spécialisées. Aujourd’hui, Rockwell Automation étend son portefeuille d’outils analyses FactoryTalk®, un solide environnement d’analyses avancées qui aident les utilisateurs dans leur prise de décision. FactoryTalk Analytics a été conçu pour découvrir et connecter des sources de données, de la machine jusqu’au système d’entreprise, et fusionner ensuite intelligemment les informations afin de résoudre les problématiques proches de la source. Ceci peut aboutir à la résolution quasi immédiate des problématiques de production. […]

Article © industrie-mag.com – Publié le 12/07/2018
Photo © industrie-mag.com

Google+
Linkedin
Viadeo

PC industriel ultra-compacts C6017 avec UPS intégré

PC industriel ultra-compacts C6017 avec UPS intégré

Pour faire face à la demande très forte de PC compacts et répondre aux exigences accrues en termes de connectabilité et de sauvegarde des données en cas de coupure de courant, Beckhoff a développé le PC industriel C6017. Outre une compacité maximale et une grande souplesse de montage, un plus grand nombre d’interfaces et une alimentation sans interruption (UPS) intégrée, le C6017 permet de réaliser toutes les tâches d’automatisation, de visualisation et de communication. Le PC industriel ultra-compacts C6017 est doté d’un DiplayPort, un double adaptateur Ethernet embarqué avec 2 ports 100/1000Base-T ainsi qu’un port USB 3.0 et USB 2.0, à quoi ont été ajoutées deux interfaces supplémentaires (RJ45 et USB 2. 0). De plus, le C6017 est équipé en option d’un « UPS capacitive » de 1 seconde qui assure la mémorisation des données persistantes en cas de panne de tension. Le C6017 convient pour une plage de température allant jusqu’à 55 °C. […]

Article © zoneindustrie.com – Publié le 10/07/2018
Photo © zoneindustrie.com

Google+
Linkedin
Viadeo

Global Industries 2018, par Enrico Krog Iversen

Global Industries 2018, par Enrico Krog Iversen

Retour sur Global Industries, par Enrico Krog Iversen, CEO d’OnRobot

Le salon Global Industries qui se déroulait au Parc des Expositions de Villepinte du 27 au 30 mars 2018, était l’occasion pour des centaines d’entreprises de l’industrie du futur de se retrouver pour présenter leurs dernières solutions et échanger avec les partenaires, concurrents, clients et instances gouvernementales.

Pour les spécialistes du secteur, c’était un des événements les plus attendus de l’année : des hectares entiers dédiés à l’industrie, l’innovation et la robotique, des centaines de participants, des dizaines de stands suréquipés en robots, cobots, chaînes de montages ou applications. Pour tous, c’était l’occasion d’échanger et de prendre la température de l’industrie en France.

OnRobot

Ce qui en ressort, un énorme besoin d’automatisation chez les PME françaises qui accusent encore un déficit important. La faute à un manque flagrant de connaissances dans le domaine, notamment en ce qui concerne la robotique collaborative, outil pourtant primordial pour elles.

En effet, les applications de robotique collaborative permettent aux PME de maintenir un rythme de fabrication élevé et une qualité de production supérieure, et ce, sans avoir à recourir à l’aide d’un expert en robotique ; simplement en ajoutant sur leurs bras robotisés des pinces, capteurs, caméras… Ainsi, les industriels sont capables d’adapter seuls leur outil de production selon les séries qu’ils ont à réaliser. Avec des capteurs de force/couple par exemple, ils sont capables de programmer le cobot pour qu’il ponce, empaquette, saisisse et manipule des objets avec la même précision qu’une main humaine. Une précision qu’ils doivent justement au capteur de force/couple qui octroi au robot qui l’embarque le sens du toucher. Les capteurs haptiques sont capables de percevoir la moindre résistance ou pression, les robots n’effectuent ainsi plus uniquement des déplacements entre des points préprogrammés, mais peuvent adapter leurs mouvements suivant la situation. Les cycles de production courts peuvent ainsi être facilement automatisés et ce, sans avoir à reprogrammer le robot à chaque fois.

Pendant un temps une des pionnières du domaine, la France a été peu à peu surclassée par de nombreux pays, et est actuellement à la 18ème place des pays avec le plus grand nombre de robots pour 100 000 employés, très loin derrière des pays comme la Corée, le Japon, l’Allemagne ou l’Italie. Une situation qui commence à faire réagir, puisque le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, indiquait sur place prendre connaissance des dernières innovations du secteur et avoir à l’étude une réduction des impôts de production. Signes que la France prend pleinement conscience de son retard et tente de le combler. Un retard qui a aujourd’hui pour conséquence un manque total de connaissance des industriels sur les outils à leur disposition.

C’est en expliquant aux dirigeants de ses PME toutes les applications offertes par la cobotique, que la France pourra retrouver sa place parmi les leaders et réduire la pression qu’elle subit de la concurrence internationale.

Si vous désirez obtenir plus d’informations sur la société OnRobot, je vous invite à consulter le site officiel https://onrobot.com/.

Google+
Linkedin
Viadeo

Automatica 2018 – Fanuc [Vidéo]

FANUC a présenté avec 20 partenaires, le monde passionnant de la robotique et de l’automatisation lors du salon Automatica 2018 à Munich.

Vidéo © FANUC Europe – Publiée le 06/07/2018

Google+
Linkedin
Viadeo