Exotec Solutions lève 15 millions d’euros pour robotiser à vitesse grand V les entrepôts

Exotec Solutions lève 15 millions d'euros pour robotiser à vitesse grand V les entrepôts

Changement de cadence pour Exotec Solutions, la pépite nordiste spécialiste des solutions robotiques pour la logistique. Fondée en 2015 par Renault Heitz et Romain Moulin (des anciens de BA Systèmes), la start-up officialise, ce mardi 12 juin 2018, une levée de fonds de 15 millions d’euros auprès d’Iris Capital et de ses investisseurs historiques 360 Capital Partners et Breega. L’opération porte le montant total des fonds levés depuis sa création à un peu plus de 18 millions d’euros. Skypod, le robot phare d’Exotec Solutions Exotec Solutions est notamment à l’origine de Skypod : un dispositif robotique qui permet aux automates de travailler en équipe au milieu des étagères d’un entrepôt, mais aussi de s’agripper aux racks pour grimper jusqu’à 10 mètres de haut afin de récupérer le bac de produits désiré. Le système s’adapte à l’alimentaire (sec et frais) et au non-alimentaire, comme le textile. Il promet d’importants gains de productivité (cadence des robots quatre fois plus rapide que les solutions classiques) et une réduction de la pénibilité du travail, en diminuant de 15km par jour la distance parcourue par un opérateur qui devient alors statique. […]

Article © Juliette Raynal – usine-digitale.fr – Publié le 12/06/2018
Photo © Exotec Solutions

Google+
Linkedin
Viadeo

Comment l’Industrie 4.0 donne-t-elle naissance à l’Entreprise Intelligente ?

Comment l’Industrie 4.0 donne-t-elle naissance à l’Entreprise Intelligente ?

L’Entreprise Intelligente résulte de la transformation digitale s’appuyant sur les technologies de pointe de l’Industrie 4.0. Une révolution dans laquelle SAP s’investit fortement : Digital Supply Chain of One, Segment of One, Industrie du Futur… Combinant IoT, Big Data, Intelligence Artificielle et Machine Learning, les industriels évoluent à grande vitesse de la vente de produits vers la vente de solutions combinant produits et services. Autant de nouvelles voies à explorer pour accroitre son chiffre d’affaires en augmentant les marges tout en tirant profit des promesses d’amélioration de la productivité à 2 chiffres après des décennies d’amélioration continue à 1 – 2 %. Vers une Supply Chain numérique individualisée et hyper-automatisée Ces nouveaux business-modèles font évoluer la chaîne d’approvisionnement qui devient de plus en plus numérique (ou Digital Supply Chain). Cette dernière évolue du statut de simple levier pour limiter les coûts à celui de moyen innovant pour différencier l’entreprise, transformer le lien avec ses clients en leur offrant une expérience client total (de la 1ere interaction, à la production, à la livraison et aux services après-vente) et se protéger contre de nouveaux entrants La fabrication évolue d’une production de masse à une fabrication personnalisée en lien direct avec le consommateur. […]

Article © news.sap.com – Publié le 11/06/2018
Photo © news.sap.com

Google+
Linkedin
Viadeo

Connectée et robotisée, Latécoère dévoile sa nouvelle usine 4.0 à Toulouse

Connectée et robotisée, Latécoère dévoile sa nouvelle usine 4.0 à Toulouse

Un robot vert pomme attrape une pièce d’aluminium et la dépose sur un tapis, sur lequel ses dimensions seront très précisément mesurées. C’est l’une des innovations de la nouvelle usine du groupe toulousain Latécoère, leader mondial des meubles avioniques et portes d’avion. Le site, qui a produit sa première pièce avionnable en mars, était inauguré, ce mardi à Montredon, dans le nord-est de Toulouse, en présence de nombreuses personnalités, dont le maire Jean-Luc Moudenc, la présidente de la région Carole Delga et le préfet de région Pascal Mailhos. Cette « usine 4.0 » est d’un nouveau genre : connectée, automatisée et digitalisée. Une partie des activités toulousaines du groupe y ont été transférées depuis Périole,  au nord de la ville. L’usine de 6 000 m2, construite en huit mois sur un terrain de 4 hectares acheté à Toulouse Métropole, va produire des pièces élémentaires pour l’aéronautique (portes d’avion et éléments de fuselage). […]

Article © Clément Gassy – ladepeche.fr – Publié le 22/05/2018
Photo © ladepeche.fr

Google+
Linkedin
Viadeo

Réalité augmentée: comment le choc du réel et du virtuel va révolutionner l’industrie

Réalité augmentée: comment le choc du réel et du virtuel va révolutionner l’industrie

Vous souvenez-vous de la folie Pokémon Go ? Lancée en juillet 2016, l’application du jeu créé par la start-up californienne Niantic avait été téléchargée plus de 50 millions de fois en trois semaines. Les rues de France étaient peuplées de bandes de jeunes, les yeux rivés sur leur smartphone, traquant des petits animaux, les fameux Pokémon, dotés de pouvoirs magiques. L’un des mérites de cet immense succès de l’app-store – outre faire prendre l’air à des hordes d’adolescents ! – fut de populariser une technologie alors largement méconnue : la réalité augmentée, dans sa plus simple expression. Tout comme la réalité virtuelle, elle promet de révolutionner les modes de vie et de travail de la planète, mais sur un plan différent : dans la réalité virtuelle, nous sommes plongés dans un monde créé qui remplace l’existant. Un casque permet d’être immergé dans un environnement généré par un ordinateur, et l’on se retrouve subitement déplacé dans une usine, une maison, ou dans la ville du futur… La réalité augmentée quant à elle ajoute des informations numériques à un monde qui existe bel et bien : des Pokémon à un carrefour ou derrière un arbre, une carte routière sur un pare-brise…« Pour l’essentiel, la réalité augmentée transforme des volumes de données et d’analyses en images et animations que l’on incruste dans le monde réel », résument Jim Heppelmann, PDG de PTC, et Michael […]

Article © Muriel Motte – lopinion.fr – Publié le 06/04/2018
Photo © Sipa Press

Google+
Linkedin
Viadeo

L’usine du futur arrive !

L'usine du futur arrive !

Très bonne nouvelle pour l’économie française : on recrée des usines sur notre territoire. En 2017, l’Observatoire Trendeo de l’emploi et de l’investissement a fait le compte : 125 sites ont ouvert, et 100 ont fermé, soit un solde positif de 25 usines créées en France. C’est la deuxième année consécutive que cela se produit. En 2016, Trendeo a recensé 3 ouvertures de plus que de fermetures. Trendeo met en avant deux projets, particulièrement représentatifs selon lui de l’usine du futur, qui se caractérise par son efficacité énergétique, un outil de production flexible, des technologies numériques, de bonnes conditions de travail et le souci du territoire et de l’environnement. Il y a d’abord l’usine Hennessy (groupe LVMH) d’embouteillage de Cognac, en périphérie de Cognac donc, 110 emplois à la clef, dont la construction a mobilisé pour moitié des entreprises locales. Elle consomme 40% de moins d’énergie qu’une usine « standard » dans ce domaine et peut recycler 92% de ses déchets. […]

Article © Corinne Bouchouchi – nouvelobs.com – Publié le 01/03/2018
Photo © nouvelobs.com

Google+
Linkedin
Viadeo